Forrest Gump

Publié le

Paramount Pictures

" Cours, For­rest, Cours ! ". "La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.". "N'est stupide que la stupidité !". Parmi les ci­ta­tions de films les plus cé­lèbres, For­rest Gump tient une bonne place, avec son lot de scènes et de ré­pliques ancrées dans l'in­cons­cient col­lec­tif. Avec ce film, en 1994, Ro­bert Ze­me­ckis et Tom Hanks sont pro­pul­sés au fir­ma­ment. Hanks, meilleur ac­teur, Ze­me­ckis meilleur réa­li­sa­teur, For­rest Gump est cou­ron­né de Six Os­cars. Le vi­sion­nage de ce film pro­cure des sensations  fortes. For­rest Gump émer­veille tout au­tant qu'il agace.

 Robert Zemeckis signe là une réalisation subtile et intelligente, soulignant élégamment la beauté de chaque scène. Là où Forrest Gump marque le plus l'esprit , c'est dans sa construction narrative. En effet, la trame scénaristique est composé de plusieurs parties : son enfance, l’adolescence qu’il n’apprécie pas, son passage dans l’âge adulte avec son entrée à l’armée, ses diverses aventures et sa vie de famille. L’histoire de Forrest Gump est mise en scène comme un conte, raconté par le personnage principal lui-même, l'histoire du film se colle à merveille à l'Histoire avec un grand H. Dans Forrest Gump, Histoire et Fiction se mêle et s’entremêle pour donner la vision du monde par un homme simple ou plutôt simplet. Il faut le rappeler Forrest Gump est disons "en dessous de la normale". Zemeckis a inventé le personnage de Forrest pour suscité la tendresse et pour dénoncer les déboires américains car il est témoin d’inceste ( Jenny avec son père ), de la Traite des Noirs, a assisté à l’atrocité de la guerre ( la guerre du Vietnam ), découvert le scandale de Watergate…

Mais le personnage de Tom Hanks ne s’arrête pas là puisqu’il est impliqué dans tous les grands événements de l'histoire de son pays, de la seconde moitié du vingtième siècle. Gump apprend à danser à Elvis Presley, est champion de football américain, de ping-pong, sort médaillé de la guerre du Vietnam, fait fortune dans la pêche à la crevette, possède une partie du capital d’Apple et devient le plus grand coureur de l'histoire de l'humanité. Il inspire John Lenon pour la chanson "Imagine".

Comment parvient-il a faire tous ça ? C’est simple, il obéit à ce qu’on lui enseigne ( il tient ça de sa mère ) et à ce qu’on lui dicte de faire, comme a pu le faire Jenny en lui disant «"Cours Forrest, Cours" ce qui lui a permis de devenir champion de football américain et de sauver des vies au Vietnam. Mais il y a une part de chance et d’abnégation. Forrest, lui, ne se pose pas de question, il fonce, fait ce qu'on lui dit de faire. En conséquence, il est un véritable modèle de réussite américain. Deux de ses camarades, le lieutenant Dan et Jenny, pour avoir choisi la voie de la contestation, sombrent quant à eux dans la déchéance. Jenny, qui rêve de liberté et vénère la contestataire Joan Baez, finit battue et droguée. Le lieutenant Dan, qui crache sur Dieu comme il crache sur son pays, de­vient alcoolique et dépravé. Il ne redevient un gentleman qu'une fois la paix faite avec Dieu, l'Amérique et lui-même.

A travers son histoire, on y voit aussi l'évolution dans le temps des cultures, l'époque Peace and Love, la période Disco et drogue dures. On y découvre également comment on traite les handicapés mentaux, les gens qui sont à part des autres. Forrest Gump est un film qui soutient le fier modèle américain. Celui de la réussite, qui couronne celui qui entreprend. L'éternelle rengaine : "En Amérique, tout est possible". C'est particulièrement flagrant lors de la scène de course à travers les Etats-Unis, pendant laquelle Forrest donne l'inspiration à ses concitoyens (les vendeurs de stickers et de T-shirt). Forrest Gump retrace une bonne partie de l'histoire des Etats-Unis d'après guerre.

Mine de rien et toujours avec humour, Forrest visite la Maison Blanche et serre la main de quelques présidents, participe à une manifestation anti-guerre, et ainsi de suite. Les modes et les changements culturels sont en majorité représentés par le personnage de Jenny, amie d'enfance du personnage principal devenu une jeune femme perturbée qui se cherche en adoptant tous les courants à la mode. La grande force scénaristique du film est sans aucun doute d'avoir su traverser avec crédibilité un aussi grand éventail de modes et d'événements.

A part dénoncer les controverses américaines, il y a une histoire d'amour aussi complexe que sublime, un personnage principal aussi attendrissant que simplet, un épilogue aussi émouvant que somptueux. Bref, un véritable chef d'ouvre du cinéma américain ! Forrest Gump fait partie de ces rares films qui vous fasse pleurer, rire, et réfléchir en même temps...

La performance de Tom Hanks est époustouflante. L'acteur s'est fondu dans la peau du personnage, créant un timbre de voix, un parlé, une façon de se mouvoir, un regard... Quoi­qu'on pense du film, la performance d'acteur de Hanks est l'une des plus brillantes à ce jour. Hanks est Gump : dans son attitude, sa voix, sa démarche, sa posture, son air un peu ahuri. C'est grâce à ce rôle que Tom Hanks a réussi un doublé en remportant deux années de suite l'Oscar du meilleur acteur, un honneur jamais égalé jusqu'ici. Dans son ensemble, c'est dur de classer Forrest Gump : Comédie ? Drame ? Comédie dramatique?  La musique, la prestation de Tom Hanks, de Robin Wright Penn et de Gary Sinise qui sont fabuleux dans leurs rôles respectifs. 

Au niveau musical, la trame sonore de Forrest Gump est d'une très grande richesse, au point d'en tirer un CD double renfermant nombre de pièces d'antologie, de ''Sweet Home Alabama'' à ''California Dreaming'', en passant par Elvis Presley. Que dire de la trame sonore, avec toutes sortes de chansons des années 60-70-80. La BO du film est une com­pi­la­tion des plus grands succès, souvent rock, de cette époque. Le Main Theme réalisé par Alan Silvestri, l'un des plus grands compositeurs d'Hollywood, est très marquant, tout à fait ap­pro­prié à l'émotion véhiculée par le film. L'émotion, parlons en. Forrest Gump, comme beaucoup de films à succès, est un film universel. Un film qui fait se succéder les périodes d'amitié, d'amour et de solitude : la vie de tout à chacun. Forrest Gump... Un incontournable... Pour les images, pour la bande sonore, pour l'histoire, pour la qualité, pour le côté historique, pour se divertir, pour en apprendre d'avantage, pour tellement de raisons... Touchant. Captivant. Romantique. Dramatique. Comique...

Lorsque Forrest et sa mère passe devant une vitrine dans laquelle Elvis passe à la TV (11‘15) :

 "Hount Dog" par Elvis Presley

"Lovesick Blues" par Hank Williams

Le moment où il se fait poursuivre par la voiture de jeunes étant grand (19‘15)

"Duane Eddy" par Rebel Rouser

Musique que l’on entend dans la voiture lorsque Forrest attends Jenny (24’30) :

"(I Don‘t Know Why) But I Do" par Clarence Frogman Henry

En fond sorone quand Forrest et Jenny sont ensemble dans la chambre de celle-ci (27’45) :

 "Walk Right In" par The Rooftop Singers

"Sugar Shack" par Jimmy Gilmer And The Fireballs

"Camelot" par Alan Jay Lerner & Frederick Loewe

"Pomp and Circumstance" par Dresden Philharmonic

Lorsque Forrest rend visite à Jenny au "cabaret" à Memphis (34'35) :

"Hanky Panky" par Tommy James and The Shondells

Chanson que chante Jenny sur scène (35’15) :

"Blowin’ in the Wind" par Joan Baez 

Musique de la boîte lorsque Jenny et Forrest en sortent (36'32) :

"Land of 1000 dances" par Wilson Pickett 

Arrivée en hélicoptère au Vietnam (39’) :

"Fortunate Son" par Creedence Clearwater Revival 

Lorsque Forrest parle du Vietnam par rapport aux USA (39’40) :

"I Can’t Help Myself (Sugar Pie Honey Bunch)" par The Four Tops 

Lorsque Forrest et Bubba rencontrent le lieutenant Dan Taylor :

(40'15) : "Respect" par Aretha Franklin 

(41'20) : "Rainy Day Women #12 & 35" par Bob Dylan 

(42’) : "Sloop John B" par Beach Boys

Musique que l’on entend lorsqu’ils sont dans une plaine (42’30) :

"All Along the Watchtower" par Jimi Hendrix 

Lorsque Forrest raconte qu’il y avait plein de trucs à faire au Vietnam (44’15)

"Soul Kitchen" par The Doors

Lorsque Forrest écrit une lettre pour Jenny (46’10) :

"California Dreamin" par The Mamas & The Papas 

Le jour où la pluie s‘arrêta, avant qu’ils se fassent attaqués par les Vietcongs (46’50) :

"For What It’s Worth" par Buffalo Springfield

Musique en fond sonore lorsque l’on propose à Forrest de jouer au Ping-pong (56’20) : 

"What the World Needs Now Is Love" par Jackie DeShannon 

Lorsque Forrest joue au Ping-pong : 

(56’42) : "Hello, I Love You" par The Doors

(56’56) : "People Are Strange" par The Doors 

(57’05) : "Break On Through (To the Other Side)" par The Doors 

Lorsque Forrest reçoit la médaille d’honneur (1h) :

"Mrs. Robinson" par Simon & Garfunkel 

Lorsque Forrest se retrouve à être en file indienne avec des gens, juste avant de faire un discours (1h01’20) :

"Volunteers" par Jefferson Airplane

Lorsque Forrest se retrouve avec Jenny dans la planque des Black Panthers (1h05’30) :

"Hey Joe" par Jimi Hendrix 

"Where Have All the Flowers Gone ?" par Pete Seeger 

Lorsque Jenny et Forrest discutent près de la maison blanche (1h07’20) :

"Let’s Get Together" par The Youngbloods 

Lorsqu’un mec en voiture propose à Jenny si elle va à San Francisco (1h08’15) :

"San Francisco (Be Sure to Wear Flowers in Your Hair)" par Scott McHenzie

Lorsque jenny monte dans le bus, laissant à nouveau Forrest tous seul (1h10’) : 

"Turn! Turn! Turn!" par The Byrds

Lorsque Forrest joue au Ping-Pong devant des infirmes de guerres (1h10’34) :

"Aquarius/Let the Sunshine In " par The 5th Dimension 

Lorsque Forrest joue un match en équipe National en Chine (1h11’) :

"Joy to the World" par Three Dog Night 

Lorsque Forrest revoit le lieutenant Dan à New York (1h13’20) :

"Everybody’s Talkin’" par Harry Nilsson 

Musique dans le bar où discutent Forrest et Dan (1h15’35) :  

"Stoned Love" par The Supremes 

Lorsque Jenny récupère ces affaires et quitte la maison (1h17’10) :

"Love Her Madly" par The Doors 

Lorsque Forrest et Dan se retrouvent dans l’appart’ avec les filles (1h18’16) :

"Let's Work Together" par Canned Heat 

Lorsque Forrest sert la main au President des Etats-Unis Richard Nixon (1h20’45) :

"Raindrops Keep Fallin’ on My Head" par B.J. Thomas 

Lorsque Forrest reçoit sa démobilisation (1h21’24) :

"Tie a Yellow Ribbon Round the Ole Oak Tree" par Tony Orlando & Dawn 

Lorsque Forrest rend visite à la famille de Bubba (1h23’17) :

"Jesus On The Main Line" par Alain Silvestri 

Musique qu’on entend dans la boîte (1h25’40) :

"Get Down Tonight" par KC & The Sunshine Band

"My Rock" par Paul Owens

Pendant la tentative de suicide de Jenny (1h26’06) :

"Free Bird" par Lynyrd Skynyrd 

Lorsque Forrest et Dan sont à bord du bateau (1h29’30) :

"Mr. President" par Randy Newman 

"Plant My Feet On Higher Ground" par Ruth E. Davis

Lorsque Forrest et Jenny sont à nouveau ensemble (1h42’52)

"Sweet Home Alabama" par Lynyrd Skynyrd 

"I’ve got a new home" par Marlena Smalls

Lorsque Forrest continua de courir à travers les U.S.A :

(1h49’22) : "Running On Empty" par Jackson Browne 

(1h50'08) : "It Keeps You Runnin'" par The Doobie Brothers

Lorsque Forrest se fait interviewer par des journalistes (1h50’30) : 

"I’ve Got to Use My Imagination" par Gladys Knight & the Pips 

Lorsque Forrest eu de la compagnie pour courir (1h51’11) : 

"Go Your Own Way" par Fleetwood Mac

Lorsque quelqu’un veut que Forrest l’aide à trouver une marque de Tee-shirt (1h52’04) :

"On the Road Again" par Willie Nelson

Lorsque Forrest s’arrête enfin de courir après 3ans, 2mois, 14 jours et 16 hrs (1h52’33) :

"Against the Wind" par Bob Seger & the Silver Bullet Band 

"Forrest Gump Suite" composer et interpréter par Alan Silvestri

Habitué du cinéma fantastique ( Le Retour de la Momie, Abyss, Retour vers le futur, Predator, ...) et fidèle de Robert Zemeckis ( La Légende de Beowulf, Seul au monde, Contact, Qui veut la peau de Roger Rabbit ? ) Alan Silvestri nous livre avec Forrest Gump une oeuvre pleine de sensibilité et d'un thème majeur bouleversant à l'image du film et de son héros.

01. I'm Forrest...Forrest Gump

02. You're No Different

03. You Can't Sit Here

04. Run Forrest Run

05. Pray With Me

06. The Crimson Gump

07. They're Sending Me To Vietnam

08. I Ran And Ran

09. I Had A Destiny

10. Washington Reunion

11. Jesus On The Main Line

12. That's My Boat

13. I Never Thanked You

14. Jenny Returns

15. The Crusade

16. Forrest Meets Forrest

17. The Wedding Guest

18. Where Heaven Ends

19. Jenny's Grave

20. I'll Be Right Here

21. Suite From Forrest Gump

Bande-annonce de Forrest Gump en VO :


Synopsis : Quelques décennies d'histoire américaine, des années 1940 à la fin du XXème siècle, à travers le regard et l'étrange odyssée d'un homme simple et pur, Forrest Gump.



Publié dans D à F

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article