BO Garden State

Publié le

Garden State est un film écrit, réalisé et interprété par Zach Braff avec Natalie Portman et Peter Sarsgaard, sorti en 2004. Pour son premier film, Zach Braff s'offre le poste de scénariste, metteur en scène et il se donne également le premier rôle. Zach Braff est surtout connu pour son rôle de médecin décalé dans la série hilarante Scrubs. En 2004, il passait pour la première fois derrière la caméra pour la comédie romantique Garden State , un film original et attachant qui a reçu un véritable succès critique.

L’histoire est pourtant simple, tout comme l’humour d’ailleurs, il s’agit d’un jeune acteur ,Andrew Largeman, qui est dans la vingtaine et qui mène une vie paisible à Los Angeles où il essaye, sans trop de succès, de devenir acteur. Il est complètement assommé par la quantité dNatalie Portman et Zach Braff. Jersey Filmse médicaments qu'il prend, et semble avoir perdu le goût de la vie, vivant au jour le jour dans une attitude de désinvolture totale. Il revient dans sa ville natale dans le New Jersey pour enterrer sa mère paraplégique l'obligeant à revivre un passé qui le ronge de l'intérieur. Il y retrouve ses anciens amis qu'il a quitté neuf ans auparavant. Il rencontre aussi Samantha, épileptique, étrange et belle, dont il va, petit à petit tomber amoureux.

Si l'histoire de ce film est particulièrement simple, il n'en est pas de même pour sa réalisation, qui accumule un nombre impressionnant de petits détails qui rendent le film complexe et riche. Il est rempli d'anecdotes sur différents sujets, les personnages abordent différents thèmes comme la drogue, le travail, la relation avec les autres, la réussite professionnelle. L'accumulation de saynètes (la recherche du cadeau d'adieu), de trouvailles brillantes ou sympathiques (les robinets de l'aéroport, la chemise caméléon, l'armure matinale, le cimetière pour animaux domestiques…) ou de gags atones. Son scénario est magnifiquement mis en relief par les acteurs. Natalie Portman joue un rôle qui ressemblerait presque à un contre-emploi et démontre un fois de plus son incroyable talent et Ian Holm lui aussi est excellent.

L'humour est vraiment simple aussi, des scènes drôles, comme la scène ou Zack Braff passe un IRM, est que l'on aperçoit des tatouages, fait au marqueur lors de la soirée, le pauvre il avait oublié de se laver, mais bon on se rend compte que l'on a affaire, à un personnage, perdu, fragile, en manque de confiance, qui se cherche lui-même mais qui va Peter Sarsgaard. Jersey Filmstrouver quelqu’un comme lui en la personne de Samantha, interprété par Nathalie Portman, une jeune femme excentrique dont il s'éprend aussitôt.

Elle joue réellement bien dans ce film, elle est une vraie pipelette, menteuse et un peu fofolle mais ce sont ses défauts qui séduisent Andrew. Elle rend le ton de l’histoire un peu plus farlelue bien qu’il l’était déjà puisque le personnage principal est lui-même décalé et unique. C’est aussi un personnage auquel on s’attache facilement (peut-être qu’on s’identifie à travers lui) avec la tendresse qu’il transmet à travers l’écran puisqu’il est à la recherche de parents qu’il n’as pas eu, quand on voit la relation qu’il a avec la famille de Sam. C’est seulement à la fin qu’il renoue réellement le dialogue avec son père mais il fuit encore "ses" responsabilités en partant pour L.A. Mais c’est justement à la fin qu’on voit qu’il se rend compte de l’importance de la relation qu’il a avec Sam puisqu’il dit qu’elle a changé sa vie et donc le fait qu’il fasse marche arrière prouve que sa relation avec elle est plus importante que sa carrière.

"GARDEN STATE parle aussi, dans un sens plus large, de la période trouble entre l’adolescence et l’âge adulte."

Garden State est film intimiste, sensible, subtil, décalé, et certainement personnel. Zach Brach pour son premier long métrage a puisé son inspiration dans son propre vécu, ça se sent. Il nous livre une belle comédie sentimentale. bon on se rend compte que l'on a affaire, à un personnage, perdu, fragile, en manque de confiance, qui se cherche lui-même et à la recherche d'une personne qui pourrait le sauver, de tout ses ennuis. Zach Braff et Natalie Portman, s'unissent pour nous offrir l'un des plus beaux couple vu à l'écran.

Zach Braff et Natalie Portman. Jersey FilmsOn pleure, on rit, on évolue avec Andrew et Sam, et on se laisse porter pour notre plus grand bonheur. Dire que ce "petit film" est une merveille, je pense que vous l'avez compris. Pour finir de vous convaincre, il faut préciser également la belle prestation de l'acteur-réalisateur Zach Brach, et celle encore plus sublime de Nathalie Portman, malicieuse, délicieuse et déjantée à souhait. Zach Braff, le réalisateur en herbe, qui pour son premier film, a obtenu Natalie Portman et dont le "Garden State" a enthousiasmé la presse.

Garden State est accompagné d'une bande originale remarquable qui apporte un grand plus aux scènes. L'on ressort de Garden State changé, car Zach Braff ne nous fait pas partager sa vie et tout ce qui l'accompagne, il nous plonge littéralement dans un monde à part pour faire le plus beau des voyages.

Mais alors qu'est ce qui fait le charme de Garden State, pourquoi tant de gens on aimé ce film, ou est la force, et sa qualité ? La force vient surtout des acteurs, captivante du début à la fin, les sentiments qu'ils éprouvent entre eux, les dialogues simples, le rôle d'acteur est tellement bon que l'on écoute attentivement leurs conversations. Une autre force, les musiques, rien à dire, cela colle parfNatalie Portman. Jersey Filmsaitement à l'ambiance du film, le rythme des images est tout simplement parfait. Une bande son énorme, un album à posséder d'urgence. La réalisation est correcte, simple, efficace, et puis on est tellement habitué à voir des films ou la caméra bouge dans tout les sens, que l'on admire le travail.

Ce qui est vrai c'est que ce film peut devenir le film d'une génération et plus précisément de la génération actuelle (âgée de 18 à 23ans), le style est neuf, les acteurs sont bons, le traitement est frais et sans précédent, les personnages sont originaux et les acteurs qui les interprêtent sont excellents ( Zach Braff, Nathalie Portman et Method Man qui est excellent en Room Service). Ce film n'est pas un chef d'oeuvre car il a les défauts et les qualité d'un premier film mais il est la naissance d'un futur grand cinéaste que le public devra suivre à travers ces prochains films.

Après le coup de fil de son père (2’46) :

"Don't Panic" par Coldplay

Musique que chante la tante de Andrew à l'enterrement de sa mère (5'02) :

"Tree Times A Lady" interpréter par Jackie Hoffman

"Tree Times A Lady" composer et interpréter par Lionel Richie

Lorsque Andrew fait un tour en moto/side-car (10’25) :

"Caring Is Creepy" par The Shins

lorsque qu’ils font le jeu bisou-bouteille (16’15) puis lorsque Andrew regarde tous le monde en accélérer après avoir embrassé Danna (18’15) :

"In The Waiting Line" par Zero 7

Lorsque Sam prête son casque pour qu’Andrew écoute la musique (28’34), puis lorsqu’il passe un IRM (32’55) :

"New Slang" par The Shins

Musique que mets Sam dans sa chambre (40'15/43'38) :

"Orange Sky" par Alexi Murdoch

Après que Sam et Andrew est enterré le hamster (47’42) :

"I Just Don't Think I'll Ever Get Over" par Colin Hay

Lorsque Sam se met à faire des claquettes près du feu (1h02’) :

"Fair" par Remy Zero

Lorsque Sam, Andrew et Mark sont sur le side-car pour aller chercher le cadeau d’adieu d’Andrew de la part de Mark (1h05’) :

"One Of These Things First" par Nick Drake

Lorsque Mark a une recharge d’azote à livrer (1h09’) :

"Lebanese Blonde" par Thievery Corporation

Lorsqu’ils sortent du bateau couvert par des sacs poubelles, et crient sur la grue (1h16’55) :

"The Only Living Boy In New York" par Simon & Garfunkel

La chanson débute lorsque Sam et Andrew sont blottis l’un contre l’autre dans la baignoire puis lorsqu’ils sont ensemble dans le lit (1h23’) :

"Such Great Heights" par Iron & Wine

A l’aéroport, lorsque Andrew est sur l’escalator (1h30), puis lorsqu’il retrouve Sam (1h31’) / Début du générique de fin :

"Let Go" par Frou Frou

Générique de Fin (1h34’54) :

"Winding Road" par Bonnie Somerville

Bande-annonce de Garden State en VF :

Synopsis : Acteur de télévision, Andrew "Large" Largeman est obligé de retourner dans son New Jersey natal pour l'enterrement de sa mère. Soudain, il se retrouve sans les antidépresseurs et les 3000 kilomètres qui le protégeaient de son histoire... Après neuf ans d'absence, Large revoit son père, un vieil homme dominateur, mais aussi tous ceux avec qui il a grandi. Ils sont aujourd'hui fossoyeur, employé de fast-food ou magouilleur professionnel... Sa rencontre avec la jolie Sam va le bouleverser encore un peu plus. Elle est son exacte contraire, vivante et audacieuse. Entre passé et futur, entre douleur et joie, Large va découvrir qu'il est peut-être temps de commencer à vivre...



Publié dans G à I

Commenter cet article