James Newton Howard

Publié le

Etablir la liste des musiques de films composées par James Newton Howard, revient à établir la liste d'une partie des plus grands succès du cinéma depuis le début des années quatre-vingt-dix. Son sens du grandiose et ses orchestrations parfaites en font un vecteur de succès pour les films, au même titre que le réalisateur et les acteurs.

 

James Newton Howard voit le jour le 09 juin 1951 à Los Angeles (Californie). Inspiré par sa grand-mère, violoniste au sein de la Pittsburgh Symphony dans les années 30 et 40, James Howard (il prendra le nom de James Newton Howard au cours des années 70 afin de se distinguer de son homonyme, également muscien) s'initie très jeune à la musique, et notamment au piano. Il poursuit dans cette voie durant ses études, et sort diplômé de la Music academy of the West et de la University of Southern California School of Music. Au début des années 70, il s'éloigne toutefois du classique et de la musique symphonique pour une carrière dans le rock et la pop. Il devient ainsi clavier pour le groupe Mama Lion, puis collabore, entre autres, avec Neil Diamond, Ringo Starr, Diana Ross, Barbra Streisand, Eric Clapton, Ringo Starr, Rod Stewart, et les groupes China et Toto. Il devient également dès 1975 l'un des musiciens attitrés d'Elton John, avec qui il travaille sur sept albums et plusieurs tournées jusqu'en 1986. Plus qu'un simple musicien, James Newton Howard est arrangeur sur des tubes comme "Don't Go Breaking My Heart" et "Sorry Seems to Be the Hardes Word".

Après une première expérience en 1983 comme clavier sur le score de La Quatrième Dimension signé Jerry Goldsmith, James Newton Howard se reconvertit dans la musique de film. En 1985, il signe sa première composition avec la bande originale de la comédie Head Office. Il multiplie alors les BOF jusqu'en 1990, sans toutefois imposer sa "patte", signant notamment les musiques de Huit millions de façons de mourir et Nobody's fool, portés par sa femme (de 1986 à 1987) Rosanna Arquette. En 1990, James Newton Howard se voit confier la bande originale de Pretty woman, qui lui vaut un BMI Film Music Award et révèle ses talents de compositeur. Cette bande son vaut à James Newton Howard sa première nomination aux Oscars. Il croise ensuite sur L'Experience Interdite (1991) le chemin de Joel Schumacher, qui devient l'un de ses réalisateurs-fétiches et avec qui il collabore sur Le Choix d'Aimer (toujours avec Julia Roberts), et Chute Libre.

Au fil des années 90, le musicien, reconnu pour son travail au clavier et aux cordes et sa capacité à offrir des compositions toujours plus variées, noue d'autres belles collaborations, avec notamment Michael Hoffman ( Some girls, Promised Land, Le Don du roi, Un Beau jour, Le Club des empereurs ), Irwin Winkler ( La Liste noire, La Loi de la nuit ), Andrew Davis ( Opération crépuscule, Le Fugitif, Meurtre parfait ), Lawrence Kasdan ( Grand canyon, Wyatt Earp, French Kiss, Mumford ; Dreamcatcher, l'attrape-rêves ), Kevin Costner ( Waterworld, Wyatt Earp, Postman ), P.J. Hogan ( Le Mariage de mon meilleur ami, Amours suspectes, Peter Pan ), Ivan Reitman ( Président d'un jour, Junior, Father's Day ), Disney ( Dinosaure, Atlantide, La Planète au trésor ) ou encore Barbra Streisand qui lui offre avec Le Prince des marées sa première nomination à l'Oscar. La collaboration la plus fructueuse de James Newton Howard ne voit toutefois le jour qu'en 1999, quand M. Night Shyamalan lui confie le soin d'orchestrer son Sixième Sens. Suivront Incassable (2000), Signes (2002), Le Village (2004), La Jeune fille de l'eau (2006), Phénomènes (2008) et Le Dernier maître de l'air (2010).

James Newton Howard travaille parallèlement pour le petit écran et, outre quelques téléfilms, signe les génériques des séries Urgences, La Sentinelle ou Gideon's Crossing (récompensé d'un Emmy Award).

Devenu un argument promotionnel au même titre que le nom du réalisateur et des acteurs, James Newton Howard est l'un des compositeurs de musique de film les plus actifs d'Hollywood. Rien qu'en 2011, il compose les musiques de Gnomeo et Juliette et De l'Eau pour les Éléphants, tout en remplaçant au pied levé Danny Elfman pour The Green Hornet.  

Filmographie :


1990 :

Pretty Woman


1991 :

L'Expérience Interdite


1993 :

Chute Libre

Le Fugitif


1995 :

Alerte

Waterworld


1996 :

Rock


1997 :

Menteur, Menteur

Space Jam

 

1998 :

L'Associé du Diable

Postman


1999 :

Just married (ou presque)


2000 :

Dinosaure

Hypnose

Sixième Sens

 

2001 :

Atlantide, l'empire perdu


2002 :

La planète au trésor

Signes

 

2003 :

Dreamcatcher, l'attrape-rêves

Le Club des Empereurs


2004 :

Collateral

Hidalgo

Le Village

Peter Pan


2005 :

Batman Begins

King Kong

L'Interprète


2006 :

La Jeune Fille de l'Eau


2007 :

Blood Diamond

Je suis une Légende

Michael Clayton 

The Lookout

 

2008 :

La Guerre selon Charlie Wilson

Phénomènes

The Dark Knight, Le Chevalier Noir

 

2009 :

Confessions d'une accro du shopping

Duplicity

Les Insurgés

 

2010 :

Le Dernier maître de l'air

Love, et autres drogues

Nanny McPhee et le big bang

Salt

The Tourist


2011 :

De l'eau pour les éléphants

Gnomeo et Juliette

Green Lantern

Il n'est jamais trop tard

The Green Hornet

 



Publié dans Compositeurs

Commenter cet article